Monologue littéraire

Pour tout ce qui ne concerne pas les transports, blagues, espace de détente :D
Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Jacob le cafard [A life force] de Will Eisner



Cet été nous étions invités chez des amis dans le Lot et lui est un grand amateur de BD. Comme il n'a plus de place chez lui, il a transféré une partie de sa collections dans leur maison de campagne, et il m'a suggéré quelques titres qui sortent de mes lectures habituelles.
On commence la série par une BD américaine. Je lui ai dit que je n'était pas trop fan des super-héros donc il m'a sorti cet album de Will Eisner, qui est d'avantage dans une veine réaliste. Et j'ai beaucoup aimé, dans la même lignée que la littérature juive new-yorkaise que j'aime beaucoup. A travers différents personnages, dont Jacob, un vieux juif du Bronx, on découvre une radiographie de ces quartiers populaires peuplés d'immigrants venus se frotter au rêve américain.
Un dessin hyper expressif, au trait parfois caricatural mais qui crée une superbe ambiance pour un voyage surprenant et corrosif.
J'adore ! 8)

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Jean-Claude Tergal T5 Jean-Claude Tergal découvre les mystères du sexe de Didier Tronchet



Virage à 180°, direction la BD made in Fluide Glacial. Comme je lui ai parlé de Tronchet et de ses vertiges de Quito, il m'a sorti cet album du même auteur.
C'est rigolo, très potache avec un brin de nostalgie mais ça m'a moyennement plu...

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Déogratias de Jean-Philippe Stassen



Retour à la BD belge, avec cet album de Jean-Philippe Stassen, qui nous plonge aux cœur des atrocités commises au Rwanda en 1994.
Avec un dessin tantôt très coloré, tantôt très sombre mais au trait souvent assez naïf, l'auteur explore le quotidien d'un jeune hutu, proche de la folie dans laquelle l'a plongé ce qu'il a vécu au cours du génocide. Et ainsi, on explore un peu plus le contexte dans lequel tout cela a commencé, comment il a été vécu de l'intérieur ainsi que les traces, visibles ou non, de l'ancienne colonisation.
Un livre qui remue là où ça fait mal, un peu dérangeant parfois mais qui sonne terriblement vrai.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Gen d’Hiroshima T1 [はだしのゲン] de Keiji Nakazawa



Fin de l'exploration d'une (toute petite) partie de la bibliothèque de mon ami. Et c'est un nouveau voyage au Japon que me propose cet album, premier tome d'un manga très connu là-bas.
L'auteur, natif d'Hiroshima, rassemble ici ses souvenirs pour composer l'histoire de sa famille, en grande partie décimée lors de l'explosion de la bombe atomique en août 1945.
Le thème a beau être très sérieux, j'ai eu l'impression de me retrouver dans les dessins animés de mon enfance, entre Astro Boy et Goldorak, où les émotions des personnages sont complètement exagérées et surjouées, les dessins caricaturaux et les décors anecdotiques. Ce manga date de 1973, donc non seulement il est éloigné de mon univers habituel dans l'espace mais aussi dans le temps. On sent bien qu'il y a une génération d'écart avec des livres récents.
Pour autant, ce fut une lecture intéressante, curieuse dans le sens où tout est à apprendre dans la façon de lire et de percevoir cette tragédie vécue de l'intérieur.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
L’île des oubliés [The island] de Victoria Hislop (version audio)



J'avais bien aimé Le fil des souvenirs du même auteur, sur l'histoire de Théssalonique. Dans L'île des oubliés, son premier roman qui l'a rendue célèbre, Victoria Hislop nous fait découvrir une petite île proche de la côte orientale de la Crête, qui a abrité pendant plusieurs dizaines d'années une colonie de lépreux. A travers l'histoire d'une famille dont le destin est lié à cette île, on suit le destin de la colonie, à la fois vue de l'extérieur, les peurs et les interrogations qu'elle suscite, et vécue de l'intérieur, l'organisation sociale et ses différents stades de développement.
Un très beau livre, très bien écrit malgré des platitudes et scènes convenues, qui donne notamment à réfléchir sur la place des malades dans la société.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
La mort de Staline – Intégrale de Fabien Nury & Thierry Robin



La série Il était une fois en France m'avait complètement bluffée et j'attendais beaucoup de cette nouvelle incursion de Fabien Nury dans la BD historique, avec un dessinateur différent.
J'avoue que je n'ai pas été complètement emporté par l'histoire, même si j'ai trouvé que cette évocation de toutes les intrigues politiciennes qui ont entouré la mort de Staline est tout à fait exquise (à des années-lumière de l'idéal communiste!). Les personnages sont subtilement tournés, à la fois les membres du "Grand Conseil" et les fidèles du régime, obéissant aux ordres et créant de fait cette structure totalitaire que fut l'URSS.
Une très bonne lecture !

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Acide Sulfurique d'Amélie Nothomb (version audio)



Un roman non-autobiographique de ma chère Amélie qui m'a une nouvelle fois ... déçu.
L'idée de base est pourtant excellente, mais la construction est brinquebalante. C'est dommage, car cette satyre des dérives de la télé, et en particulier de ces divertissements pompeusement nommés "télé-réalité", avait tout pour produire une œuvre qui pointe du doigt nos travers devant le petit écran de manière terriblement drôle. Malheureusement, les personnages sont trop caricaturaux, le style inconstant et au final, malgré quelques scènes savoureuses et très inspirées, le livre ne fait pas le poids face aux modèles du genre (Battle Royale, Hunger Games, ...).

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Le Royaume d'Emmanuel Carrère



Je souhaitais lire un livre d'Emmanuel Carrère et dans sa bibliographie, je suis tombé sur Le Royaume, où il évoquait son passé chrétien. Le sujet m'intéressait car on trouve la plupart du temps sur la religion des livres écrits soit par des croyants, soit par des anti-cléricaux. Dans les deux cas, l'argument est rarement objectif et le discours forcément orienté. Du coup, avoir le regard d'un écrivain qui l'a vécu de l'intérieur puis en est sorti me semblait un point de vue
Le livre est scindé en deux parties : dans la première, l'auteur revient sur sa période chrétienne, tandis que dans la seconde, on trouve une recherche plutôt historique, bien que personnelle, sur le personnage de Saint Luc. On pourrait reprocher le caractère plutôt nombriliste de ce texte - Emmanuel Carrère revient sans cesse sur sa propre expérience mais ça ne m'a pas gêné plus que ça, étant donné que ce parti pris est parfaitement assumé et cohérent avec l'idée d'un témoignage. Et puis, ce qu'il apporte est suffisamment riche pour donner à ce livre, très bien écrit d'ailleurs, une portée assez grande.
La double lecture, témoignage et enquête, m'a permis de me questionner dans ma foi et d’enrichir ma perception historique des débuts du christianisme.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Colis 22 de Marsi



Je me réjouissais de retrouver le Québec dans cette BD. Mais j'ai été déçu ! Les personnages, une bande de coursiers à vélo dont chacun porte le nom d'une planète, avaient tout pour créer une ambiance sympa. Malheureusement, le scénario autour de mystérieux gangsters sonne creux et malgré quelques scènes savoureuses, ça manque clairement de créativité, ce que la qualité des dessins ne suffit pas à relever.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Yann
Administrateur du site
 
Messages: 3588
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
La conférence des oiseaux [منطق الطیر] de Farid al-Din Attar



J'avais découvert cette œuvre en faisant des recherches sur la mystique musulmane : datant du XIIème siècle, elle fait partie des plus beaux textes de l'âge d'or de la culture arabe. En plus, on a la chance à la bibliothèque d'avoir une édition richement illustrée.
Pour aborder cette lecture, il faut savoir se transposer dans un univers totalement différent du nôtre, éloigné à la fois dans le temps et l'espace. Et donc revoir sa manière d'appréhender la relation entre l'auteur et le lecteur, oublier les siècles qui se sont écoulés depuis l'écriture de ce conte magnifique et devenir pour quelques temps un voyageur persan avide de découvrir les secrets du mysticisme soufi et de l'Amour universel.
Car si ce récit repose sur des dialogues entre différents oiseaux, il rassemble tout un ensemble d'enseignements, de paraboles et d'anecdotes, beaucoup de ces dernières issues de la tradition orale. On y fait systématiquement référence à la religion, l'Islam étant au cœur de tout, mais c'est surtout la quête de l'Amour ultime, suprême, absolu qui donne la ligne directrice du livre Dans un style foisonnant, on trouve à chaque page une poésie incroyable mais pas du tout dans le sens fleur bleue ou romantisme. C'est dur, parfois cruel mais toujours écrit dans un tourbillon d'ivresse qui sublime la réalité et tend à la beauté du divin.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

PrécédenteSuivante

Retourner vers "Au terminus"

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 non inscrits