Regardez Arte ce soir...

Pour tout ce qui ne concerne pas les transports, blagues, espace de détente :D
Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Si vous n'êtes pas adeptes du politiquement correct, et plutôt portés sur ce que les merdias ont tendance à cacher, regardez Arte ce soir. J'ai trouvé le tuyau dans le magazine en ligne "Causeur", et je vous cite l'article concerné.

http://www.causeur.fr/ou-putes-ou-soumises,7453

Ou putes ou soumises
La cité du mâle : retour au pays de Sohane


Par Cyril Bennasar

Ce soir, à 21h301, Arte diffusera La cité du Mâle, documentaire produit par Daniel Leconte à qui l’on doit entre autres Carlos, le film d’Olivier Assayas ainsi que C’est dur d’être aimé par des cons, documentaire sur les « Caricatures de Mahomet » et le procès que des associations musulmanes intentèrent à leur sujet à Charlie Hebdo – dont il est également réalisateur.

Cette fois-ci, la réalisatrice Cathy Sanchez est retournée dans la cité de Vitry sur Seine où, en 2002, Sohane, une jeune fille de 17 ans avait été brûlée vive dans un local à poubelles pour avoir éconduit un prétendant. C’est après ce crime, qui n’était pas un cas isolé, que fut créée l’association « Ni putes ni soumises » pour rassembler des filles et des garçons opposés à l’apparition, aux portes de Paris, de coutumes venues tout droit du Pakistan.

Le film commence fort. Une dame d’une soixantaine d’année qui évoque le souvenir de Sohane avec une peine sincère est interrompue par un ado qui vient lui interdire de parler « sur » son copain (le meurtrier) et la menace « d’une grande gifle » pour la faire taire. Voilà sans doute ce qu’on appelle « incivilités », ce cauchemar que vivent les habitants dans leur quartier natal, soumis à la terreur des plus jeunes et derniers arrivés.

Tolérance zéro pour tout ce qui n’est pas l’islam

Des adolescents en jogging qui, tels des gardiens de la révolution iranienne, interpellent les filles pas assez habillées.
Les mentalités séparent les femmes en deux catégories, « les filles bien qui portent le hijab, qui se respectent, qui respectent leur mari, qui rentrent à la maison après le travail », comme le confie un jeune Gaulois converti à l’islam, sans doute en mal d’intégration, et les putes, c’est-à-dire toutes les autres puisqu’il suffit pour devenir une pute de s’être fait « trouer ». Et « Sohane, c’était une pute », alors le copain a fait « une bêtise, qui ne méritait pas 25 ans de prison » d’ailleurs « la coupable de cette médiatisation qui a pesé sur la peine, c’est Fadela Amara, cette pute », nous disent Okito et Rachid.

La culture qui domine se réclame de l’islam et pousse les gens à pratiquer la tolérance zéro pour tout ce qui n’en est pas. La différence est haïe, l’homosexuel est chassé de la cité. Le mode de vie, les mœurs ont régressé, l’égalité entre les sexes, la liberté des femmes de s’habiller, d’aimer, a disparu sous la domination violente du grand frère, biologique ou symbolique.
L’honneur des garçons de la cité leur commande de frapper leurs sœurs quand l’honneur français interdit à un homme de lever la main sur une femme.

Quand ce décalage des civilisations apparaît crûment dans le reportage, les témoins – qui, sur leur territoire, se confiaient sans complexes face caméra – réalisent qu’ils ont fait une connerie et accusent l’auteur de « manipulations », lui reprochant « d’avoir donné une image caricaturale de la cité en sortant les propos de leur contexte ».

Je me demande dans quel contexte on peut remettre des phrases telles que « une fille qui s’est fait trouer, ça ne vaut rien » ou « la loi française, c’est de la merde » pour qu’elles deviennent acceptables.

Certains ne tiennent pas le même discours et le film le montre mais la norme qui régente le mode de vie m’inquiète. Est-ce cela l’islam de France ?
Derrière le discours répandu et confiant sur le multiculturalisme, la réalité d’une culture qui exclut toute les autres ne saurait être montrée.

Nabila Laïb, la « fixeuse », incontournable pour entrer dans la cité, (exigence que les rencontrent notamment à Gaza) a, dans un premier temps, obtenu d’Arte la déprogrammation du doc le 1er septembre en invoquant des menaces à son encontre en cas de diffusion, avant de revenir sur ses déclarations en proclamant qu’on lui avait volé son travail et qu’on l’avait écartée du montage2.

Backchich et Télérama.fr se sont empressés de reprendre ses propos mensongers – elle affirmait par exemple être co-auteur du film. Backchich s’est particulièrement illustré dans un article venimeux et d’une mauvaise foi sidérante intitulé « La « Cité du mâle » en pis » – et sous-titré « Daube en Stock ». Pour l’auteur, l’interdiction du film « est une question de justice pour ceux qui vivent là. » Ah bon, pour lesquels ? Et selon Nabila Laïb, « c’est à cause de documentaires comme ceux-là que les journalistes ont des problèmes en banlieue ». Pas ceux de Backchich, qui semblent voir le réel avec des œillères islamo-gauchistes.

Comme souvent quand on parle d’islam, intimidations, pressions et menaces ont tenté d’empêcher la diffusion, ce soir, de La cité du mâle. Cette fois, ça n’a pas marché. On pourra quand même le voir. Et à mon avis, ce n’est pas seulement une nécessité : c’est un devoir. Il faudrait même le montrer à l’école de la République.

Avatar de l’utilisateur
Nico
 
Messages: 422
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 22:36
Excellent article.

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Effectivement ! Le reportage passe à 21h35.

Avatar de l’utilisateur
Nico
 
Messages: 422
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 22:36
L'introduction du journaliste est tout simplement formidable !

Avatar de l’utilisateur
Asso BusParisiens
Pinot
Asso BusParisiens
 
Messages: 1784
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 11:02
En effet, ca méritait d'être vu. J'espère que y'aura une redif'.

J'avais évoqué sur l'ancien forum un reportage passant sur la même chaine au sujet de la rénovation de la cité Balzac de Vitry, cette cité où Sohane a été immolée. Ces 2 reportages se complètent donc dans la mesure où aujourd'hui, ce qui caractérise certains quartiers c'est : la domination des hommes "bons musulmans" (mon oeil..) sur fond de rénovation urbaine.

A ce sujet, sachez que certains programmes de rénovation de quartiers ont pris du retard à cause de trafiquants qui veulent empêcher à tout prix la modification de leur "lieu de travail", car qui dit petits immeubles, suppression des halls et recoins sombres, dit désorganisation des réseaux.

Les filles peuvent être une menace dans les cités : elles sont souvent meilleures à l'école et plus diplômées que les garçons. Il faut donc, pour ces machistes, éviter qu'elles ne deviennent des trafiquantes (ce qui serait source de concurrence "déloyale" ), qu'elles ne rencontrent des personnes venant d'autres milieux socio-professionnels qui pourraient les émanciper d'avantage, bref, qu'elles ne deviennent aussi fortes voire plus fortes que les garçons.
Certains hommes ont compris qu'une cité pouvait s'apparenter à une tribu ; ainsi, si tu es faible, tu es dominé, si tu frappes, tu es craint donc respecté. La femme n'a pas sa place dans les "instances" de gouvernement de la tribu. C'est pour cela que certaines femmes courageuses, musulmanes, qui font du social et de la prévention dans les quartiers sont menacées voire agressées. De plus, toute personne étrangère à la tribu est un ennemi (d'où bagarres entre bandes et tabassages d'inconnus qui ont osé pénétrer dans la cité). La disparition des services publics dans ces zones n'a fait qu'aggraver la situation.


Par conséquent, il serait bon, je trouve, que des imams prêchant le Vrai Coran et reconnus pour leur sérieux et travaux en théologie interviennent dans les écoles et les établissements scolaires pour expliquer aux jeunes ce qu'est l'Islam et quelles valeurs Mahomet a voulu transmettre aux musulmans. Je ne suis pas persuadé que frapper, séquestrer sa femme, lui interdire de sortir dans la tenue qu'elle souhaite soient des principes soutenus par le Coran....

Enfin, je dis Oui à la construction de mosquées, oui à la fermeture des salles clandestines et lugubres où certains imams intégristes détournent le sens et la signification des versets du Coran et appellent à la servilité des femmes, notamment auprès de jeunes, malléables et facilement manipulables car en échec scolaire, au chômage et en dé-socialisation et pour qui, l'Islam est devenu un refuge mais également un mentor. :o


Dernière interrogation : à quoi cela sert-il de faire le ramadan, qui est un temps fort d'amitié, de paix, de remise en question de soi, si c'est pour agresser un chauffeur de bus (qui peut être musulman).
HONTE à toutes ces racailles qui font ramadan! Ce sont des imposteurs, des hypocrites, des lâches, des traitres, des faux musulmans !

Les femmes doivent impérativement se mobiliser dans les quartiers où elles sont emmurées et apparentées à des bobonnes à tout faire et à des sex-toys pour les jeunes hommes.
La France a besoin de leurs talents, de leurs diplômes pour avancer. Quoi de plus immonde et immoral que de mettre au rebut de la société une personne du fait de son sexe, son origine? Nous ne sommes plus au Moyen Age ni au temps de Cromagon :x
Membre de Busparisiens, Sauvabus et de l'AMTUIR

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Oui, enfin, on ne va quand-même pas donner des cours de religion à l'école laïque... Et puis même, si l'on y enseigne l'islam, pourquoi pas le christianisme, le bouddhisme et tout les autres ?

Avatar de l’utilisateur
Asso BusParisiens
Pinot
Asso BusParisiens
 
Messages: 1784
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 11:02
Il ne s'agit pas de donner des cours de religion, mais juste faire intervenir ne serait-ce que quelques heures des responsables de chaque communauté. Il y a des interventions de flics, d'associations de lutte contre les dépendances, la drogue, etc... dans les établissements. Pourquoi pas des représentants de culte ?

Il faut expliquer aux jeunes les religions pour qu'ils puissent se faire leur propre opinion et non pas se faire influencer et manipuler. Les religions, quelles qu'elles soient sont d'abord des véhicules de valeurs et d'amour.
Membre de Busparisiens, Sauvabus et de l'AMTUIR

Avatar de l’utilisateur
Le Prêtre
 
Messages: 377
Inscription: Mar 6 Juil 2010 18:15
Imagines toi un Prêtre qui vient dans un collège à La Courneuve ... Ca va foutre le gros bordel, faut dire ce qui est ! (Bon sauf moi, ils auront peur de ma tête ...)
Re-imagines toi un Imam qui vient dans un collège à Neuilly/s/Seine ... Ca ne va peut-être pas foutre le gros bordel, mais la majorité est athée ou chrétien ... Qu'est que les bourges ont auront à foutre de l'Islam ...
Ça va être comme ça partout !!
Les dires du Prêtre sont toujours sages !!
Image

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
... sans parler du raffut politique : les imams viennent parler religion dans nos écoles publiques laïques ! Non, ça ne passera pas. De toute manière, ce n'est pas un imam qui décrit l'islam de la tolérance et des lumières qui va ramener les gangsters (en herbe, dans tous les sens du mot) à la raison. Il faudrait déjà que les parents fassent leur boulot auprès des enfants, pour ne pas que ceux deviennent des ados à problèmes et ensuite des délinquants.

Avatar de l’utilisateur
Asso BusParisiens
Pinot
Asso BusParisiens
 
Messages: 1784
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 11:02
Le Prêtre a écrit:Imagines toi un Prêtre qui vient dans un collège à La Courneuve ... Ca va foutre le gros bordel, faut dire ce qui est ! (Bon sauf moi, ils auront peur de ma tête ...)
Re-imagines toi un Imam qui vient dans un collège à Neuilly/s/Seine ... Ca ne va peut-être pas foutre le gros bordel, mais la majorité est athée ou chrétien ... Qu'est que les bourges ont auront à foutre de l'Islam ...
Ça va être comme ça partout !!


Ta réponse est très révélatrice du monde dans lequel nous vivons :? Chacun de son coté, il n'y a plus aucune volonté d'échanger avec l'autre, de découvrir la culture du voisin et c'est ca le gros problème en France. Il y a une ségrégation de plus en plus forte.

Rassure toi, ta réflexion ne m'a pas déçue, juste que le constat que tu as fait est hélas la vérité...
Membre de Busparisiens, Sauvabus et de l'AMTUIR

Suivante

Retourner vers "Au terminus"

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 non inscrits