Appel d'offres IdFM 1000 Bus électriques

Section d'actualité du réseau urbain francilien (Paris et grande couronne)
Avatar de l’utilisateur
Bounonne
 
Messages: 2435
Inscription: Mer 23 Juin 2010 12:39
Bords de Marne non à cause des habitations qui donnent directement sur le remisage.
Bagneux ne sera plus utilisé pour du remisage bus.
Villiers-le-Bel pourquoi pas mais rien de prévu à l'heure actuelle.

HOY3
 
Messages: 2259
Inscription: Lun 31 Oct 2011 22:41
Localisation: Jouy-en-Josas
Prévu mais où en est-on d'une éventuelle construction ?
Recherche photos de bandeaux Noctambus pour reproduction. Me contacter par MP

R312
 
Messages: 888
Inscription: Mer 7 Juil 2010 23:42
bussophile a écrit:
HOY3 a écrit:Bords de Marne non?


Le problème, pour y avoir travaillé, ce sont les habitations autour du remisage en plein air...


Il me semble qu il y a pas mal d d'habitation également autour de Flandre et Aubervilliers

Avatar de l’utilisateur
LeCitaro77Nanonyme
 
Messages: 154
Inscription: Mer 11 Sep 2019 19:38
Aubervilliers est, me semble-t-il, sur une ZI (ou du moins ce qu'il en reste).
Flandre est déjà au biogaz.

HOY3
 
Messages: 2259
Inscription: Lun 31 Oct 2011 22:41
Localisation: Jouy-en-Josas
Autour d'Aubervilliers il y a le CIFA (grossistes textiles) plus que des habitations
Recherche photos de bandeaux Noctambus pour reproduction. Me contacter par MP

SK 6000 de NLG
 
Messages: 495
Inscription: Mer 7 Juil 2010 20:46
Bonsoir
Maintenant que l'intégralité des lignes du centre Bus de Créteil sont passées au biogaz, quelques questions qui me trottent concernant les derniers véhicules diesel du centre.
Certaines pompes à essence pour recharger les véhicules diesel ont-elle été conservées ou bien l'ensemble a-t-il été déjà converti en pompe GNV ?
Dans la seconde hypothèse, où seraient rechargés les derniers véhicules diesel du centre ? Dans d'autres centre Bus ?

HOY3
 
Messages: 2259
Inscription: Lun 31 Oct 2011 22:41
Localisation: Jouy-en-Josas
Je pense qu’ils ont gardé les pompes, ce serait stupide de les enlever maintenant. De plus ce ne sont pas toutes les lignes, si on veut chipoter les 372 et 582 sont encore au gazole.
Recherche photos de bandeaux Noctambus pour reproduction. Me contacter par MP

Rastaman
 
Messages: 63
Inscription: Dim 3 Mai 2020 00:07
Salut les copains,

Puisqu'on parle de rééquilibrage de la proportion de bus électriques et CNG :

Le bus électrique a de moins en moins la cote auprès d’Ile-de-France Mobilités. Selon nos informations, l’autorité organisatrice des transports franciliens vient en effet de demander à la RATP d’abaisser la part de bus électriques dans son programme de renouvellement de la flotte. Rappelons que dans son plan Bus 2025 présenté il y a un peu plus de cinq ans, la RATP prévoyait une méga-commande de 4 500 bus, dont 80 % devaient être électriques et 20 % devaient rouler au biogaz.

Au fil du temps, la répartition entre les deux motorisations a évolué, réduisant la proportion des bus aux deux tiers du total, le reste devant être constitué de bus fonctionnant au gaz.
En cause : le coût trop élevé

Une nouvelle réduction de la part des bus électrique vient donc d’être demandée par IDFM qui souhaite désormais une flotte constituée pour moitié de bus électriques et pour l’autre moitié de bus au gaz. En cause : les contraintes liées à l’autonomie et à la recharge mais surtout l’investissement très élevé nécessaire à l’exploitation des bus électriques, que ce soit le coût d’achat du matériel lui-même, celui des batteries ou de l’infrastructure à mettre en place (les dépôts).

Cette situation profite donc aux bus à gaz « qui sont plus faciles à déployer et à entretenir et qui sont plus fiables », explique à VRT Laurent Probst, le directeur général d’IDFM. Toutefois, ajoute-t-il, comme on ne peut exploiter des bus au gaz partout, ceux-ci rouleront surtout en banlieue, tout particulièrement en grande couronne. « Pour que les bus au gaz soient propres, il faut qu’ils roulent au biogaz. Comme la région investit beaucoup dans la production de biogaz, quand les bus au gaz arriveront de façon massive sur le territoire, nous serons capables de les alimenter », précise encore le directeur général d’IDFM.

Reste pour la RATP à revoir son programme d’adaptation de ses dépôts de bus : 13 dépôts devront être convertis à l’électrique au lieu de 17 et 12 au GNV au lieu de 8. Un chantier industriel majeur pour le groupe.

Marie-Hélène Poingt


J'ai déniché ça sur un autre forum, mais la source est https://www.ville-rail-transports.com/l ... um=twitter
Pour moi cette décision est très logique ; la seule chose qui m'échappe, c'est pourquoi IDFM n'a pas décidé dès le début de convertir au CNG tous les dépôts qui peuvent l'être.

Et puis n'ayons pas peur de compliquer un peu les choses, car le duo de choc IDFM/RATP a annoncé son intention de tester des bus au hydrogène aussi. Puisqu'on sait maintenant produire du hydrogène de manière écologique (entre autres, en utilisant de l'électricité "verte", mais aussi en l'extrayant du sol), ce serait dommage de s'en priver. L'autonomie d'un bus à pile à combustible serait d'environ 400 kms, ce qui correspond approximativement à l'autonomie des bus thermiques.

Rastaman
 
Messages: 63
Inscription: Dim 3 Mai 2020 00:07
Autre sujet, légèrement hors-sujet :D : quid du dépôt de Villiers le Bel ? On l'a construit, c'est toujours en chantier, on l'a attribué à un autre opérateur que la RATP ?
Merci aux sachants :wink:

o305g
 
Messages: 459
Inscription: Sam 12 Fév 2011 11:51
Informations très intéressantes !

Merci.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités et informations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 non inscrits