Monologue littéraire

Pour tout ce qui ne concerne pas les transports, blagues, espace de détente :D
Avatar de l’utilisateur
Fondateur du forum et de Siloé
Yann
Fondateur du forum et de Siloé
 
Messages: 3649
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
andrei a écrit:Hé bien, les grands esprits se rencontrent : on fait dans les lectures musicales, en ce moment :wink:


Tu l'as dit bouffi ! :D

Et merci pour le tuyau.
En ce moment, je suis dans l'historiquement correct, sur les conseils de Clément.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Fondateur du forum et de Siloé
Yann
Fondateur du forum et de Siloé
 
Messages: 3649
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Bonsoir à tous,

Pinot a écrit:Bonjour,

Sauvegarder la langue française c'est plus qu'une nécessité, c'est un devoir. Qu'est ce qu'une Nation sans langue?

Je suis entrain de lire "Le terrorisme intellectuel" de Jean Sévilla. Je le conseille vivement à tous ceux qui souhaitent avoir une vision objective sur les différents thèmes qui ont marqué notre société (politique, mœurs, conflits internationaux, communisme).
Il y est fait une critique des philosophes, psychologues, gauchistes bien pensants qui ont vivement critiqué telle ou telle réforme ou mesure et qui s'y sont ralliés 20ans plus tard, ou pire, qui ont minimisé leur prise de position ou affirmé que le communisme n'avait pas opprimé les peuples d'Europe de l'Est. (Fait l'objet d'un chapitre du livre)

J'ai dévoré ce livre magnifiquement bien rédigé et si pragmatisme et criant de vérité.


J'avais gardé en tête cette suggestion de Clément, et je me suis donc procuré Historiquement correct de Jean Sevillia, qui est semble-t-il, le pendant historique.
Pour moi qui suis passionné par l'Histoire, ce livre est une vraie mine.
L'auteur part de la constatation que certains politiques, médias, courants de pensée ont une attitude, non pas révisionniste, mais tronquée de la vérité historique, souvent dans le but d'appuyer un évènement ou une idéologie actuels. Et s'oppose à la vision manichéenne de l'Histoire, replace les évènements dans leur contexte, les extirpe de notre mode de pensée actuel qui fausse leur interprétation.

Certes, le discours est très orienté à droite, plutôt catholique et conservateur, et sa cible préférée sont les moralisateurs de gauche, adeptes du politiquement correct, et notamment le milieu universitaire et l'enseignement scolaire de l'Histoire.
Du coup, si l'objectif de l'auteur, que j'applaudis à 100%, est de rétablir la vérité historique en rééquilibrant la balance, il a un peu tendance à la refaire pencher un peu trop de l'autre côté...

Un extrait :

"Dès qu'on fouille le passé, le mal n'est pas toujours où l'on dit, le bien n'est pas toujours où l'on croit. Le rôle de l'historien est de remettre les faits en perspective, sans se laisser arrêter par des lignes de partage tracées au préalable.
C'est la différence entre histoire et mémoire. L'histoire raisonne, explique, analyse. La mémoire repose sur les réminiscences et les sentiments, avec ce que cela peut avoir de subjectif : ses omissions, volontaires ou involontaires, ne restituent pas la réalité dans toutes ses facettes."

Je recommande ce livre pour tous ceux qui, des Croisades à la Résistance, des guerres de religion à l'anticléricalisme du début du XXème, de l'Inquisition à la Commune, veulent se faire une idée plus juste de l'Histoire.
Je me rends compte par exemple que je porte maintenant un autre regard sur l'Algérie française.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Pinot
 
Messages: 1784
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 11:02
Salut Yann,

Je suis ravi d'apprendre que ce livre t'a également intéressé. Te sachant grand amateur du genre historique (entre autres bien sûr!), je me doutais bien qu'il ne te serait pas indifférent :)

Amicalement
Membre de Busparisiens, Sauvabus et de l'AMTUIR

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Rien à voir avec nos lectures, mais je tiens à vous partager une découverte datant de cet été...
Il s'agit d'un commerce un peu particulier, sis au 31 de l'Avenue de Suffren, dans le 7e arrondissement parisien.

http://www.facebook.com/album.php?aid=2 ... de6c14cb47

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Mon Père inconnu : I. Bashevis Singer d'Israël Zamir, aux éditions Arléa. Traduit de l'anglais par Carine Chichereau.

Je continue la re-découverte littéraire du monde ashkénaze, avec un livre dédié à l'un de ses écrivains les plus connus.
Lauréat du Prix Nobel de Littérature, Bashevis Singer est né en Pologne et s'est installé aux USA avant la dernière guerre mondiale. Il écrivait exclusivement en yiddish, et ses oeuvres ont pour sujet l'univers des juifs de l'Europe de l'Est. J'ai lu plusieurs de ses nouvelles, et un excellent roman intitulé "Le petit monde de la rue Krochmalna", que je recommande à tous.

Mon père inconnu décrit les retrouvailles de l'écrivain avec son fils, dont il a été séparé depuis 1935 et jusqu'au début des années 1950. Souvent, les grands créateurs sont de très mauvais pères et de lamentables maris ; Bashévis Singer n'échappe pas à la règle. Néanmoins, son fils nous en fait le portrait avec beaucoup de sérénité et de pudeur. C'est un livre très instructif autant sur l'écrivain que sur le pardon.

Avatar de l’utilisateur
Fondateur du forum et de Siloé
Yann
Fondateur du forum et de Siloé
 
Messages: 3649
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Le goût des pépins de pomme [Der Geschmack von Apfelkernen] de Katharina Hagena, chez Anne Carrière, traduit par Bernard Kreiss

Le choix d'un livre tient parfois à peu de chose. Celui-ci, je 'ai pris à la bibliothèque de l'IGN à cause (ou plutôt grâce) au prénom de l'auteur, qui est celui de ma fille ! Je ne savais même pas que ce bouquin avait eu un succès fou en Allemagne.

Suite au décès de sa grand-mère, l'auteur replonge dans ses souvenirs d'enfance autour du village et de la maison familiale.
Un récit qui ne manque pas de simplicité, de douce comédie romantique, de quelques réflexions autour de la mémoire et de l'oubli et d'une certaine tranquillité insouciante assez rare.
Mais il manque un je ne sais quoi, pour le rendre encore plus profond.

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
Fondateur du forum et de Siloé
Yann
Fondateur du forum et de Siloé
 
Messages: 3649
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 23:49
Localisation: Ozoir-la-Ferrière (77)
Des fleurs pour Algernon [Flowers for Algernon] de Daniel Keyes, J'ai Lu, traduit par Georges H. Gallet

Voilà un bouquin que je connais depuis longtemps, puisqu'il figurait en bonne place dans la bibliothèque de mon père, grand fan de SF dans sa jeunesse.
Et bien je comprends bien pourquoi, c'est véritablement une œuvre magistrale !
Écrit sous forme de comtes-rendus, on suit la transformation d'un attardé mental en véritable génie grâce aux prouesses chirurgicales d'une équipe de chercheurs.
Remarquablement mené, on entend la voix de Charlie en écho et l'on suit de manière profonde tous les bouleversements qui l'accompagnent, sous fond de réflexions philosophique sur la valeur de l'intelligence notamment.

A dévorer

Yann :wink:
"Happiness only real when shared" Chris McCandless
"Ma religion, c'est l'amour" Guy Gilbert

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Hello, Petit Scarabée / Grand Lecteur !

Yann a écrit:Des fleurs pour Algernon [Flowers for Algernon] de Daniel Keyes, J'ai Lu, traduit par Georges H. Gallet


L'oeuvre a été porté à l'écran il y a une dizaine d'années, mais je ne me souviens plus du titre du film. Est-ce que ça parle à quelqu'un ?
J'ai quelques doutes quant à la transcription cinématographique du côté philosophique du roman. A voir, dans tous les sens du terme :wink:

Avatar de l’utilisateur
Citéline111
 
Messages: 257
Inscription: Jeu 8 Juil 2010 14:08
Mon du filmcher Andrei,

Je me permet de te répondre car j'ai également vu ce film sur le petit écran il y a dejà quelques années! Le titre du film est également le tire du livre, c'est a dire "Des fleurs pour Algernon" (Algernon étant le nom d'une souris qui accompagne le héros Charlie tout au long de l'oeuvre!)

Sincèrement

Citeline111
Machiniste Receveur en roulement sur le

Avatar de l’utilisateur
andrei
 
Messages: 462
Inscription: Jeu 24 Juin 2010 12:50
Merci Monsieur, vous êtes bien bon ! :wink:

PrécédenteSuivante

Retourner vers "Au terminus"

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 non inscrits